Un autre tajine fumant est placé devant vous. Comme la plupart des tajines jusqu’à présent, vous n’aurez aucune idée de ce qu’il contient. Saisi par anticipation, vous retirez le couvercle et un nuage de fumée aromatique envahit votre visage. Vous attendez que la vapeur sur vos lunettes disparaisse, mais vous aurez déjà attrapé une bouffée d’agneau mariné. Une fois encore, vos hôtes marocains vous ont réservé une surprise au kasbah café Marrakech, une adresse gourmande incontournable de la médina.
Des arômes délicieuses Infusé avec des herbes aromatiques et des épices, le tajine, plat de base du Maroc, est un régal pour tous les sens. Ce ragoût copieux de viande braisée et de légumes de saison est traditionnellement cuit lentement dans un pot en terre cuite et recouvert d’un couvercle en forme de cône. On vous sert du tajine où que vous alliez au Maroc, mais les ingrédients varient. Le long de la côte, les filets de poisson frais sont préférés au bœuf et à l’agneau. Le mot tajine fait référence à la fois au pot conique en terre cuite et à la nourriture qui y est servie. C’est ce que vous allez apprendre lors de votre première expérience de tajine en ramassant des pruneaux dans un tas de riz. Quelques verres de thé à la menthe et vingt tajines plus tard, vous allez commencer à creuser plus profondément pour comprendre ce qui fait de ce plat polyvalent le cœur et l’âme de la cuisine marocaine.
Le voyage du tajine L’origine du tajine en tant que marmite remonte aux premiers habitants de l’Afrique du Nord; les Amazighs, également connus sous le nom de Berbères. Aujourd’hui, les Berbères marocains représentent 40% de la population du pays et leur patrimoine culturel, y compris leurs méthodes culinaires et leurs préférences en matière de régime alimentaire, est très présent dans la vie publique marocaine. Avant l’arrivée des Phéniciens, des Arabes et des Ottomans au Maroc, le régime berbère était principalement composé de pois chiches, de couscous et de lentilles. Depuis lors, la cuisine du tajine a été influencée par les mets délicats apportés par les envahisseurs. Les colons arabes et maures ont été la principale source de nombreux ingrédients utilisés dans les tajines d’aujourd’hui, tels que les olives, les dattes, les noix et les épices. Dans les communautés berbères traditionnelles, le choix de la viande pour le tajine dépend du bétail de la famille. Au restaurant médina Marrakech le kasbah café, le staff va vous expliquer autour de la table remplie de tajine de poulet et de pain plat chaud que la majorité des Berbères gagnent leur vie en élevant du bétail et en cultivant leurs propres cultures. Les hôtes berbères avaient disposé des lanières de carotte et de moelle sur un lit de couscous, sous lequel des morceaux de poitrine de poulet couvaient encore. Chaque morceau du déjeuner a fondu dans la bouche, le remplissant d’un goût terreux. Les marocains aiment partager avec vous le secret d’un ragoût parfaitement tendre. Les tajines sont laissés à ébullition toute la matinée sur des braseros d’argile. Maîtriser l’étiquette de Tajine Manger au Maroc, c’est avant tout partager et socialiser. En présence d’invités, les plats sont servis dans des tajines décorés et des assiettes en céramique colorées. L’hospitalité est une partie importante de la culture marocaine et les invités sont gâtés à plus d’un cours. Dire à vos hôtes que vous êtes bourré est inutile – la nourriture continuera à venir.

Leave A Reply

Please enter your comment!
Please enter your name here