Service transfert n’est pas seulement une agence de transport à la ville ocre, son équipe vous emmène à la découverte de toute une panoplie d’adresses panoramiques à visiter sur place!

Le Haut Atlas, souvent appelé les montagnes de l’Atlas au Maroc, forme une sorte de mur qui maintient les précipitations localisées dans certaines vallées. La vallée du Drâa et la vallée de l’Ourika sont deux régions qui reçoivent chaque année une quantité abondante de précipitations, ce qui se traduit par de fortes populations locales basées sur l’agriculture. Les rivières qui traversent la région sont visibles à la surface, surtout au printemps, mais disparaissent une fois le mi-été.

Des panoramas diversifié

Les rivières ou les oueds continuent de fournir de l’eau douce aux sources et aux systèmes d’irrigation par des canaux souterrains. Sur le plan environnemental, le gouvernement marocain tente de rétablir ce que les Français ont changé, un système de faible consommation d’eau. Avec moins de précipitations que jamais auparavant, les agriculteurs tentent de maintenir leurs terres pour les générations futures.

Marcher ou faire du trekking dans toutes les régions du Haut Atlas est une aventure mémorable. Dans toutes les plages, c’est une bonne idée de prendre avec vous un guide local, surtout dans les environs de Chefchaouen dans les montagnes du Rif.

La chaîne de montagnes centrale est un endroit idéal pour explorer si vous aimez les forêts et la troupe occasionnelle de Macaque de Barbarie ou des populations indigènes de singes trouvés seulement au Maroc et à Gibraltar.

Comme mentionné, le Haut Atlas est divisé en trois principales crêtes à travers le pays. Le Haut Atlas occidental est le plus populaire pour les entreprises touristiques et les touristes. La région bénéficie d’un pic de 4 167 mètres qui nécessite du trekking Maroc dans la neige de novembre à juin.

Tandis que les promoteurs parlent des plans régionaux pour le tourisme, les guides locaux et les agences de voyage offrent une variété de services. Certaines entreprises éco-tour Maroc utilisent le tourisme à faible impact au Maroc afin de maintenir l’écosystème et la vie locale de la région.

Le haut atlas

Le Haut Atlas Central continue vers le nord et diffère de ce qui précède en ce qu’il contient des gorges, des vallées et des canyons. Les plus populaires sont la gorge de Todra et les gorges de Dadès. L’escalade et le trekking sont très populaires dans ces régions. Alors que la zone est plus fraîche en été en raison de son altitude, la végétation clairsemée révèle les conditions d’étouffement pendant la saison sèche.

Le Haut Atlas oriental contient d’autres pics qui rivalisent avec celui de Jbel Toubkal. Les deux Jbel Ayachi et Jbel Saghro offrent des randonnées incroyables, mais sont dangereux au début du printemps, lorsque les avalanches sont fréquentes.

Les skieurs extrêmes fréquentent la région en hiver afin de profiter du terrain difficile et des vues splendides sur la campagne environnante. Dans cette zone, l’Atlasaurus a été découvert, ce qui a donné une certaine renommée à la région. La découverte clé a fourni un lien manquant entre les dinosaures en Afrique et les Amériques.

Leave A Reply

Please enter your comment!
Please enter your name here